00:00
00:00
Sample Title

Rencontre avec la Première Dame du Niger, Malika Issoufou Mahamadou, le vendredi 16 mars 2012 à la Fondation.


Publié le : 21 mars 2012

L’objectif de cette rencontre a été d’établir un partenariat entre la fondation Chirac et la fondation Tattali-Iyali (« la femme et l’enfant dans un monde meilleur »), présidée par la première Dame du Niger, Dr Malika Issoufou Mahamadou .

Fondation Chirac - Signature Partenariat avec la 1ère Dame du Niger, Dr Issoufou Mahamadou (Crédits : Elhadji Salif Garba)

Signature du partenariat avec la fondation Tattali Iyali - la 1ère Dame du Niger, Dr Issoufou Mahamadou et Catherine Joubert (Crédits : Elhadji Salif Garba)

La fondation Tattali-Iyali, dont le nom signifie « prendre soin de la famille », émane d’une conception précise de la santé de Mme Issoufou, médecin tropicaliste de formation : « j’ai une vision globale (de la santé, ndlr.) On ne peut pas traiter la femme sans traiter l’enfant donc on prend soin de toute la famille… ».

Les projets menés en commun traiteront de l’accès à l’eau, à l’assainissement et à la santé, particulièrement pour les femmes et les enfants, premières victimes du manque d’accès à ces services essentiels.

Le manque d’eau au Niger concerne 12 000 villages et inclut des enjeux sanitaires (maladies hydriques) ainsi que des facteurs sociaux (les jeunes filles sont mariées jeunes – à 12-13 ans – afin qu’elles puissent assurer la corvée d’eau et sont confrontées à des risques multiples. Beaucoup meurent lors de leur accouchement.)

Catherine Joubert, a rappelé qu’à la suite au Forum « Solidarité pour l’eau dans les pays du bassin du Niger » et des précédentes rencontres avec le Président du Niger Mahamadou Issoufou, la fondation Chirac était déterminée à soutenir des initiatives de terrain exemplaires au Niger qui seront présentés par la fondation Tattali-Iyali et à l’aider à trouver les financements.

En 2012, la fondation Chirac entend consacrer ses efforts à sensibiliser les collectivités territoriales françaises en leur présentant des projets qui pourraient être financés dans le cadre du 1% de la loi Oudin-Santini. C’est dans ce cadre que la fondation Chirac se portera garante, auprès des collectivités territoriales, des projets de la fondation Tattali-Iyali.

La Vice-Présidente de la fondation Tattali-Iyali, Madame Ben Wahab Aïchatou, a évoqué la situation des femmes, avec l’enjeu de la corvée de l’eau, et a rappelé que cette denrée nécessaire à la survie des populations, est une ressource rare au Niger, « en 2004, des femmes Ministres et parlementaires ont vécu 4 jours dans un village où l’eau est rare afin d’appréhender cette situation difficile. Nous avons interrogé le chef du village, une femme très active au sein de la communauté, sur le besoin le plus nécessaire. Elle s’est écrié : « de l’eau ! ».

En effet, les conditions de vie sont particulièrement difficiles au Niger. La Première Dame tient à spécifier que son engagement ainsi que celui du Président sont cruciaux : « Chez nous, tout est essentiel, tout est une priorité, on a beaucoup de problèmes. ».

Le dynamisme et l’enthousiasme de la Première Dame sont tangibles. En effet, le Dr Issoufou Mahamadou a le souci du temps et de ne pas décevoir son peuple : « Il ne faut pas attendre, il faut foncer, le président est élu pour cela donc il faut se battre pour qu’il puisse réussir. » nous a t-elle confié.

FacebookDeliciousDiggGoogle BookmarksLinkedInRedditStumbleUponTwitterShare